Association Internationale de Formation et de Recherche en Education Familiale

AIFREF 

Rôles professionnels et parentaux dans le couple après l’arrivée d’un premier enfant
Monique Robin et Anne Marie Lavarde

Résumé :

L’objectif de cette étude est d’analyser les transformations de l’articulation famille/travail dans le couple après l’arrivée d’un premier bébé. Cinquante-neuf mères ayant un jeune enfant ont été rencontrées pour un entretien portant sur les trajectoires et projets professionnels des deux parents et sur la description des modes d’organisation de la vie quotidienne entre les deux conjoints pour la prise en charge de l’enfant. Les résultats montrent la persistance d’une préoccupation majeure chez les femmes pour intégrer la dimension familiale dans leur engagement professionnel. La diversification des modèles de rôles sexués chez les parents, allant au-delà de la dichotomie entre couples traditionnels et couples modernes/associatifs, a été mise en évidence avec des variations selon les milieux sociaux différentes de celles habituellement décrites.

Title : Professional and parental roles within the couple after the birth of the first child

Abstract:

The objective of this study is to analyse the changes in the articulation family/ work within the couple after the birth of the first child. Fifty-nine mothers who have a young child have been met for an interview relating to the career and professional projects of both parents and the description of the daily organisational way of life both partners adopt in taking care of the child. The results show the persistence of a major concern among women about the integration of the family dimension into their professional commitments. Diversification of sexual role models among the parents, going beyond the dichotomy between traditional couples and modern/associative couples, has been highlighted with variations according to social environments which are different from those generally described.

Validation du projectif de l’attachement adulte (AAP) Contribution aux validités
convergente et divergente du projectif de l’attachement adulte.
Marie-Julie Béliveau et Ellen Moss

Résumé :

Cette étude vise à mieux établir la validité d’un nouvel instrument conçu pour évaluer les représentations des relations d’attachement : le projectif de l’attachement adulte (AAP ; George et al., 1997). À l’aide du AAP, 123 mères d’environ 34 ans ont été catégorisées détachée, autonome, préoccupée ou non résolue. Les événements stressants, le stress parental, l’impuissance parentale, la dépression et l’ajustement marital furent également évalués. Les mères non résolues ont indiqué avoir subi plus d’événements stressants, plus de stress parental, plus de difficultés à investir la relation à leur enfant et plus d’impuissance parentale que les mères autonomes. Les mères préoccupées ont dit vivre plus de stress parental que les autonomes. Ainsi, le AAP est relié à des construits généralement associés à l’attachement et est indépendant de mesures évaluant plutôt le fonctionnement psychosocial global.

Title : Validation of the adult attachment projection ; Contribution to convergent and divergent validities of an
adult attachment projection.

Abstract:

This study aims at establishing a better validity of a new instrument designed to evaluate representations of attachment relations : the projection of adult attachment (AAP ; George et al, 1997). With the use of AAP, 123 mothers in the age of about 34 years have been categorized by detached, autonomous, concerned and indecisive. Stressing circumstances, parental stress, parental inability, depression and couple adjustment have also been evaluated. Indecisive mothers have indicated that they had experienced more stressing events, more parental stress, more difficulties to invest in a relation with their child and more couple impotence than autonomous mothers. Concerned mothers declared to have more couple stress than autonomous mothers. As such, AAP is bound to constructs which are generally associated to attachment and independence of measures which are rather evaluating the global psychosocial functioning.

Influence familiale et ajustement. L’influence de la famille sur l’ajustement scolaire à l’adolescence : une hypothèse solide, des résultats instables…
Julie Marcotte, Richard Cloutier et Égide Royer

Résumé :

Cet article porte sur les fluctuations de l’influence observée de la famille sur l’ajustement à l’adolescence. Dans un premier temps, l’influence de la famille sur l’ajustement scolaire des jeunes est abordée. Ensuite, à partir des études recensées, les variations de la force de cette influence sont présentées. Enfin, la nécessité méthodologique de prendre en compte certains facteurs tels, le genre, les difficultés scolaires et le temps afin de mieux capter l’évolution longitudinale de la relation famille/ajustement est discutée.

Mots clés :

Ajustement scolaire, adolescence, influence familiale, temps, genre

Title : The influence of the family on school adjustment at adolescence : a strong hypothesis, unstable results...

Abstract:

This paper relates to variations of the family’s influence on the adjustment at the adolescence. At first, is tackled the family’s influence on the youngsters’ school adjustment. Secondly, are presented, on the basis of recorded studies, the variations of the strength of this influence. Finally, is discussed the methodological necessity to take into account some factors such as the gender, school difficulties and the time for a better understanding of the longitudinal evolution of the relation family/ adjustment.

Key words :

School adjustment, adolescence, family influence, time, gender.

Regards croisés sur la discipline quotidienne
Débora Poncelet

Résumé :

Cet article examine et confronte les représentations respectives des parents et de leur enfant à l’égard des règles qui régissent la discipline familiale. Le point de vue des éducateurs et éduqués portent sur douze situations de la vie quotidienne relative d’une part, au contrôle spatio-temporel et d’autre part, au contrôle identitaire. En première analyse, une dispersion relativement semblable caractérise les réponses des parents et des jeunes : l’environnement familial paraît fortement structuré au nouveau spatio-temporel alors que le recours au contrôle identitaire semble plutôt diversifié. Pourtant, en seconde analyse, les réalités parentales et celles des éduqués apparaissent plus divergentes qu’elles n’y paraissent. S’intéresser aux deux points de vue présente ainsi l’avantage de faire émerger des différences qui ne seraient pas apparues dans le cas d’analyses réalisées sur deux cohortes indépendantes.

Title: Crossed look on daily discipline

Abtract:

Studies on parental educational practices are not recent. Unfortunately, researches on educational methods of parents rarely let the children speak. A first synthesis of Goldin (1969), a rather old one, relates to English studies which consider the point of view of the children. The research of Goldin (1969) develops along two major lines : a) the objective relationship between the parents’ attitudes and behaviours towards the children ; b) the study of the children’s perceptions towards their parents from a phenomelogical point of view. This research shows that part of the variance of the children’s behaviours can be attributed to the parental behaviours but also to the perceptions the children develop towards persons and situations.

Un partenariat sans partenaires ? Les familles populaires face au modèle de participation de l’école
Pierre Périer

Résumé :

En quelques années, le partenariat s’est imposé sur le plan institutionnel et dans les représentations des acteurs comme le modèle de relations à privilégier entre l’école et les familles, les parents et les enseignants. Plus les situations scolaires sont jugées difficiles, plus le partenariat semble nécessaire et porteur d’effets supposés bénéfiques. Or, l’inégale appropriation parentale de l’offre de partenariat interroge sur ce que recouvre et exige implicitement ce mode d’échange et de collaboration, les dispositions requises pour se constituer partenaire. La norme de coopération qui s’est ainsi établie fait également apparaître des parents peu ou pas partenaires, au risque d’une interprétation où l’absence signe leur démission éducative et leur désintérêt scolaire. Quels sens peut-on donner à ces attitudes plus à distance et dans quelle mesure le partenariat ne vient-il pas, in fine, conforter les stratégies et intérêts des parents les plus proches, par leur position et leurs ressources culturelles, de l’école ?

Title: Partnership without partners ? Working-class families confronted to the model of school participation.

Abstract:

In a few years time, partnership has imposed itself at the institutional level as well as to representations of the actors as model of relations to be privileged between the school and the families, the parents and the teachers. The more school situations are considered as difficult, the more partnership seems necessary and carrier of assumed benefits. Yet, the unequal parental appropriation of the offer of partnership raises the question of what this way of exchange and collaboration covers and requires implicitly, and what aptitudes are required to become a partner. The norm of cooperation which has been established in such a way shows also that some parents are not partners or hardly, at the risk of an interpretation where the absence signs their educational abdication and their lack of interest in school. What sense can be given to these attitudes at some distance and in how far does partnership, in fine, consolidate the strategies and interest of the closest parents, because of their position and cultural resources, towards the school ?