Association Internationale de Formation et de Recherche en Education Familiale

AIFREF 

D’une génération à l’autre
Coordonné par Willy Lahaye et Débora Poncelet
Transmissions et ricochets de la vie psychique entre les générations
Serge Tisseron

Résumé :

Un événement vécu par une génération est toujours transmis aux suivantes à travers les symbolisations qui en ont été réalisées. Lorsque l’événement a été correctement symbolisé, la transmission passe à la fois par des mots – c‘est à dire par des récits – des images partagées ou privilégiées, et des formes sensori-motrices de symbolisation comme des rites et des fêtes. Mais lorsque cette symbolisation est imparfaite, l’événement est symbolisé seulement à travers certaines catégories, notamment des mimiques et des gestes. Le problème est que ceux-ci restent énigmatiques car l’événement n’a pas reçu de traduction verbale explicite. Très souvent, ces commémorations mystérieuses sont en outre douloureuses. La transmission proprement dite est bloquée. En revanche, un autre mécanisme apparaît : la génération suivante peut s’emparer de ces miettes de symbolisation pour tenter de symboliser totalement ce qui ne l’a été qu’imparfaitement à la génération précédente. Cette tentative peut être consciente, mais elle est aussi souvent inconsciente. On peut dire alors que la symbolisation partielle fait « ricochet » sur les suivantes.

Mots clés :

transmission, symbolisation, intergénérationnel, transgénérationnel

Title : Transmission and “rebounds” of psychic life between the generations

Abstract:

An event experienced by one generation is invariably transmitted to following generations through the symbolizations constructed out of such events. When the event has been correctly symbolized, transmission occurs both verbally – that is through talking about it – and through shared, privileged images, as well as taking on sensorimotor forms of symbolization, such as rites and celebrations. But when this symbolization is less than perfect, the event is symbolized only through certain categories, particularly through facial expressions and gestures. The problem is that these remain enigmatic, since the event has not benefited from explicit verbal translation. Very often, these commemorations, shrouded in mystery, are also painful. True transmission is blocked. However, another mechanism emerges: the next generation can take possession of these “crumbs” of symbolization to try to fully symbolize what was only partially realised by the preceding generation. This attempt may be conscious, but it is often unconscious. One can then say that partial symbolization “rebounds” on following generations.

Key words :

transmission, symbolization. intergenerational, trans-generational

Transmissions et secrets de famille : entre pathologie et créativité
Marie Anaut

Résumé :

Les liens familiaux trouvent leur origine dans les transmissions générationnelles qui participent à la construction de l’identité du groupe familial. Les problématiques actuelles de la famille peuvent ainsi trouver des éclairages dans l’histoire inter ou transgénérationnelle. Or, les liens familiaux sont souvent entachés de secrets dont les membres de la famille s’accommodent avec des ajustements variés. Beaucoup de familles tentent de  acher des secrets de filiation, de travestir des événements honteux. Traditionnellement, les recherches se
centrent sur les aspects délétères des transmissions et des secrets, alors que les observations cliniques attestent de la pluralité de leurs effets sur les familles. Ainsi, les incidences des secrets peuvent générer des conséquences pathogènes mais aussi protectrices pour les membres de la famille. Nous verrons que, si certaines transmissions familiales perturbées génèrent des troubles et des souffrances psychiques qui témoignent de la pathologie des liens, d’autres modes de transmission et de secrets ont des conséquences plus positives et parfois contribuent à la stimulation de la créativité chez certains individus.

Mots clés :

créativité, famille, résilience, secret de famille, transmission

Title : Transmission and family secret : between pathology and creativity

Abstract:

Family links are rooted in inter-generational transmissions that contribute to building a family’s group identity. Current family issues could find become clearer by examining inter- or trans-generational family histories. However family links are often tainted with secrets, which family members handle with different forms of adjustment. Many families attempt to cover up blood relationship secrets, to dissimulate shameful events. Traditional research has focused on the negative aspects of transmissions and secrets, while clinical observation attests to a plurality of effects on families. Secret incidents may, therefore, generate pathological effects, but they may also have protective implications for family members. We will see that, if certain disturbed transmissions within a family generate disorders and psychological suffering, attesting to the pathology of the links, other types of transmission and secrets have more positive consequences and sometimes, with certain individuals, contribute to stimulating creativity.

Key words :

creativity, family, resilience, family secret, transmission

L’héritage de la transmission
Willy Lahaye, Huguette Desmet et Jean-Pierre Pourtois

Résumé :

Les familles se différencient-elles d’une génération à l’autre ? Les parents éduquent-ils comme ils ont été éduqués ? Les enfants se développent-ils de la même manière ? La recherche s’inscrit dans le prolongement d’une étude longitudinale menée sur un groupe de familles suivies depuis trente-cinq ans. Le dispositif expérimental mis en place au début de cette étude a permis de mesurer différents aspects du milieu familial. Les indices sont recueillis tant auprès des parents que des enfants. À trente-cinq ans d’intervalle, les enfants concernés par la recherche initiale sont devenus, à leur tour, des parents pour la plupart d’entre eux. Ces nouvelles familles sont soumises au dispositif expérimental initial afin de permettre une comparaison intergénérationnelle sur la base d’indicateurs identiques. L’analyse des résultats montre une évolution significative de la plupart des indicateurs sur deux générations. Les parents n’éduquent plus aujourd’hui comme ils éduquaient hier. De plus, les enfants améliorent leur développement et leurs performances scolaires. Néanmoins, malgré l’impact qu’exercent les mutations sociales sur les caractéristiques des parents et des enfants, les familles changent peu leur position les unes par rapport aux autres, sur deux générations. En somme, malgré les transformations de la société, les familles montrent une nette tendance à la reproduction sociale.

Mots clés :

transmission intergénérationnelle, éducation familiale, étude longitudinale, style éducatif, reproduction socioculturelle

Title : The legacy of transmission

Abstract:

Are families different from one generation to the other ? Do parents rear their children as they were reared ? Do children develop in the same way ? The present research is a part an ongoing longitudinal study on a group of families over 35 years. The experimental model adopted from the start of the longitudinal study allows the measurement of different aspects of the family’s environment. Indicators are obtained from the parents and the children. After 35 years, the children concerned by the longitudinal study are now, for the most part, themselves, parents. These new families are examined using the original experimental model to enable intergenerational comparisons using the same variables. The results show a significant change in most of the variables. Today, parents do not bring up their children as they were themselves brought up yesterday. Moreover, children are improving their level of development and their performance at school. However, in spite of the impact of social mutations on parents’ and children’s characteristics, over two generations, families are changing little their place in society relative to other families. In fact in spite of social changes, families show aclear tendency for social reproduction.

Key words :

intergenerational transmission, family education, longitudinal study; educational style, sociocultural
reproduction

Rôles familiaux et professionnels : attitudes et stratégies de conciliation Ce qui se transmet.
Cláudia Andrade et Anne Marie Fontaine

Résumé :

L’extension de la période de la cohabitation avec les parents, associée aux difficultés de l’emploi, a suscité un regain d’intérêt face aux processus de la transmission intergénérationnelle des rôles adultes et de leurs modes de conciliation. Ces rôles sont encore fortement marqués par les critères de genre et si les jeunes partagent des attitudes plus égalitaires que celles de leurs parents, les modèles familiaux se transmettent de génération en génération. L’étude ici présentée prétend vérifier dans quelle mesure les stratégies de conciliation des rôles familiaux et professionnels de jeunes universitaires, garçons et filles, dépendent directement de celles de leurs parents ou indirectement des attitudes plus générales de ceux-ci face à la famille, au travail et aux rôles de genre. Portant sur 101 dyades père – mère – enfant, les résultats permettent de distinguer l’influence du père de celle de la mère tout en tenant compte des variations relatives au genre de l’enfant. Ils confirment la présence d’une transmission intergénérationnelle, directe et indirecte, des attitudes face aux rôles familiaux et professionnels ainsi que des formes privilégiées de conciliation. Le rôle médiateur du genre, tant du parent que de l’enfant, dans les voies adoptées par la transmission, est également mis en exergue.

Mots clés :

Rôles familiaux et professionnels, jeunes adultes, genre, transmission intergénérationnelle, conciliation

Title: Family and occupational roles : attitudes and conciliation strategies. The intergenerational transmission

Abstract:

Children are living with their parents to a later age, associated with difficulties in finding jobs. This phenomenon has given renewed interest to the process of intergenerational transmission of adult roles and forms of conciliation. These roles are still strongly marked by the criteria of gender and, if the younger generation shares more egalitarian attitudes that their parents. Family models are transmitted from one generation to the next. The present study sought to determine the extent to which conciliation strategies of family roles and occupational roles by university students, male and female, depend directly on those of their parents or indirectly on more general attitudes they have towards the family, work and gender roles. With a sample of 101 fathermother- child dyads, the results allowed us to distinguish between the father’s and the mother’s influence while taking the gender of the child into account. They confirm the presence of intergenerational transmission, direct and indirect, of attitudes towards family and occupational roles as well as the preferred forms of conciliation. The mediating role of gender, both the parent’s and the child’s, in the paths of transmission adopted, is also shown in this study.

Key words :

transmission, gender roles, conciliation, family roles, occupational roles, attitudes

Les images de la transmission
Jean Houssaye

Résumé :

Dans le champ de l’éducation, trois images peuvent être dégagées du concept de transmission : la transmission comme passerelle, la transmission comme distance absolue et la transmission comme transgression. La première image suppose un passage dont la traversée reste difficile et périlleuse tant l’apprentissage est incertain et le voyage un appel au dépassement des limites. La deuxième place l’élève dans l’obligation d’accepter la différence absolue qui le sépare du maître comme la condition préalable à tout apprentissage. Latroisième relève d’une perspective pédagogique. Les ruptures nécessaires font la trame de l’histoire de la pédagogie. Elles montrent dans quelle mesure l’apprentissage s’accomplit dans la transgression pour ne pas réduire la transmission à une simple domestication. Ainsi pour faire oeuvre de pédagogie faut-il transmettre en transgressant.

Mots clés :

transmettre, apprendre, pédagogie, histoire de l’éducation, philosophie de l’éducation

Title : The metaphors of knowledge transmission

Abstract:

In the field of education, three metaphors can be used to define the concept of knowledge transmission: knowledge transmission as a footbridge, knowledge transmission as travelling an absolute distance and knowledge transmission as transgression. The first metaphor assumes there is a passage, a crossing that remains difficult and perilous, such that the learning process is blurred and the learning trajectory requires going beyond certain limits. The second metaphor requires the learner to accept the absolute difference that separates him/her from the teacher, as the prerequisite for learning to occur. The third metaphor reflects a pedagogical perspective. The history of pedagogy is nurtured by successive and necessary ruptures or breaks. These breaks show the extent to which the learning process is achieved through transgression, if transmission is to avoid becoming mere domestication. Thus any pedagogical project requires transmission by way of transgression.

Keywords :

transmission of knowledge, learning, pedagogy, history of education, philosophy of education

Autorité, égalité, citoyenneté à l’école : la désorientation normative des familles
populaires et immigrées
Pierre Perier

Résumé :

L’allongement des études et l’enjeu d’acquisition de titres scolaires ont engendré une nouvelle division du travail éducatif entre les familles et l’école. Dans la perspective des parents enquêtés (sous la forme de trente entretiens individuels auprès de familles populaires urbaines dont un tiers issues de l’immigration), la mission d’instruction de l’école implique une socialisation et une formation citoyenne des jeunes générations, selon des normes et des valeurs portées par l’autorité des enseignants et l’idéal éducatif républicain. L’institutionscolaire a pour fonction de garantir une double égalité : celle des droits entre individus et entre les familles, celle des chances entre élèves. Cette attente projetée par les groupes dominés et souffrant de discriminations sociales ou ethniques se heurte à la perméabilité croissante des rapports entre l’école et son environnement d’une part, à l’attention particulière accordée à la personne de l’élève d’autre part.

Mots-clés :

socialisation, familles populaires, normes, égalité, autorité

Title : Authority, equality, citizenship at school : the normative disorientation of lower-income and immigrant origin families

Abstract:

Extending academic studies and the whole issue of educational qualifications have generated a new division of labour in child-training both at home and at school. From the perspective of parents included in this study – involving 30 individual interviews with low-income urban families, a third of whom of immigrant origin – the school’s mission to provide instruction implies socialization and training the younger generation in citizenship, according to the norms and values inculcated by the teachers and the “Republican ideal”, Schools have the function of guaranteeing a dual equality: that of rights between individual and between families, and that of giving equal opportunities to school-children. When this aspiration is projected on dominated groups that also suffer from social and ethnic discrimination, it comes face to face with, firstly, the growing permeability of relations between the school and its environment and, secondly, the particular characteristics of each child attending school.

Key words :

socialization; lower-income families; norms; quality; authority

Accueil conjoint des enfants d’une même fratrie dans le cas de placement : intérêts et limites
Régine Scelles, Ingrid Picon et Clémence Dayan

Résumé :

Cet article rend compte d’une étude prospective portant sur la question du placement conjoint de plusieurs enfants d’une même fratrie, devant être éloignés de leurs parents. Pour saisir les intérêts et les limites de ce placement conjoint, les chercheurs ont rencontré des professionnels travaillant à l’accueil de ces fratries dans le cadre de l’Association « SOS Villages d’Enfants ». Ce travail, reposant sur l’analyse des groupes de paroles, a permis de saisir toute la complexité du lien fraternel, tant dans sa fonction protectrice et étayante, que dans sa fonction déstructurante. Il a également montré la nécessité de mieux évaluer les effets d’un tel accueil conjoint et de déterminer des indicateurs permettant aux professionnels de pouvoir en mesurer l’opportunité ou les risques. Ces conclusions enjoignent à mettre en place une étude fine et systématisée de la situation deplacement conjoint de la fratrie, qui aurait un intérêt tant clinique que théorique.

Mots-clés :

lien fraternel, placement conjoint, protection de l’enfance, fratrie

Title : Joint fostering home of siblings: interest and limitations

Abstract:

This article is a prospective study of the problem of finding a foster home for siblings who have to be taken away from their parents. In order to identify the interest in and limitations of joint placement in the same home, the researchers encountered professionals working with these children for the organisation “SOS Villages d’Enfants”. This study, based on the analysis of focus groups, provides us with a better view of the fraternal ties that exist between siblings, in both its protective-supportive and its more destructive dimensions. The study also shows the need to assess the effects of joint fostering homes more carefully and to determine the indicators that will enable professionals to assess the advantages and the risks of joint fostering. These conclusions require a more finely-tuned and systematic study of placing siblings in the same foster home, which would be of both clinical and theoretical interest.

Key words :

fraternal tie, joint placement of siblings, abuse, siblings.