Volume 22, 2007

D’une génération à l’autre
Coordonné par Willy Lahaye et Débora Poncelet
Transmissions et ricochets de la vie psychique entre les générations
Serge Tisseron

Résumé :

Un événement vécu par une génération est toujours transmis aux suivantes à travers les symbolisations qui en ont été réalisées. Lorsque l’événement a été correctement symbolisé, la transmission passe à la fois par des mots – c‘est à dire par des récits – des images partagées ou privilégiées, et des formes sensori-motrices de symbolisation comme des rites et des fêtes. Mais lorsque cette symbolisation est imparfaite, l’événement est symbolisé seulement à travers certaines catégories, notamment des mimiques et des gestes. Le problème est que ceux-ci restent énigmatiques car l’événement n’a pas reçu de traduction verbale explicite. Très souvent, ces commémorations mystérieuses sont en outre douloureuses. La transmission proprement dite est bloquée. En revanche, un autre mécanisme apparaît : la génération suivante peut s’emparer de ces miettes de symbolisation pour tenter de symboliser totalement ce qui ne l’a été qu’imparfaitement à la génération précédente. Cette tentative peut être consciente, mais elle est aussi souvent inconsciente. On peut dire alors que la symbolisation partielle fait « ricochet » sur les suivantes.

Mots clés :

transmission, symbolisation, intergénérationnel, transgénérationnel

Title : Transmission and “rebounds” of psychic life between the generations

Abstract:

An event experienced by one generation is invariably transmitted to following generations through the symbolizations constructed out of such events. When the event has been correctly symbolized, transmission occurs both verbally – that is through talking about it – and through shared, privileged images, as well as taking on sensorimotor forms of symbolization, such as rites and celebrations. But when this symbolization is less than perfect, the event is symbolized only through certain categories, particularly through facial expressions and gestures. The problem is that these remain enigmatic, since the event has not benefited from explicit verbal translation. Very often, these commemorations, shrouded in mystery, are also painful. True transmission is blocked. However, another mechanism emerges: the next generation can take possession of these “crumbs” of symbolization to try to fully symbolize what was only partially realised by the preceding generation. This attempt may be conscious, but it is often unconscious. One can then say that partial symbolization “rebounds” on following generations.

Key words :

transmission, symbolization. intergenerational, trans-generational

Transmissions et secrets de famille : entre pathologie et créativité
Marie Anaut

Résumé :

Les liens familiaux trouvent leur origine dans les transmissions générationnelles qui participent à la construction de l’identité du groupe familial. Les problématiques actuelles de la famille peuvent ainsi trouver des éclairages dans l’histoire inter ou transgénérationnelle. Or, les liens familiaux sont souvent entachés de secrets dont les membres de la famille s’accommodent avec des ajustements variés. Beaucoup de familles tentent de  acher des secrets de filiation, de travestir des événements honteux. Traditionnellement, les recherches se
centrent sur les aspects délétères des transmissions et des secrets, alors que les observations cliniques attestent de la pluralité de leurs effets sur les familles. Ainsi, les incidences des secrets peuvent générer des conséquences pathogènes mais aussi protectrices pour les membres de la famille. Nous verrons que, si certaines transmissions familiales perturbées génèrent des troubles et des souffrances psychiques qui témoignent de la pathologie des liens, d’autres modes de transmission et de secrets ont des conséquences plus positives et parfois contribuent à la stimulation de la créativité chez certains individus.

Mots clés :

créativité, famille, résilience, secret de famille, transmission

Title : Transmission and family secret : between pathology and creativity

Abstract:

Family links are rooted in inter-generational transmissions that contribute to building a family’s group identity. Current family issues could find become clearer by examining inter- or trans-generational family histories. However family links are often tainted with secrets, which family members handle with different forms of adjustment. Many families attempt to cover up blood relationship secrets, to dissimulate shameful events. Traditional research has focused on the negative aspects of transmissions and secrets, while clinical observation attests to a plurality of effects on families. Secret incidents may, therefore, generate pathological effects, but they may also have protective implications for family members. We will see that, if certain disturbed transmissions within a family generate disorders and psychological suffering, attesting to the pathology of the links, other types of transmission and secrets have more positive consequences and sometimes, with certain individuals, contribute to stimulating creativity.

Key words :

creativity, family, resilience, family secret, transmission

L’héritage de la transmission
Willy Lahaye, Huguette Desmet et Jean-Pierre Pourtois

Résumé :

Les familles se différencient-elles d’une génération à l’autre ? Les parents éduquent-ils comme ils ont été éduqués ? Les enfants se développent-ils de la même manière ? La recherche s’inscrit dans le prolongement d’une étude longitudinale menée sur un groupe de familles suivies depuis trente-cinq ans. Le dispositif expérimental mis en place au début de cette étude a permis de mesurer différents aspects du milieu familial. Les indices sont recueillis tant auprès des parents que des enfants. À trente-cinq ans d’intervalle, les enfants concernés par la recherche initiale sont devenus, à leur tour, des parents pour la plupart d’entre eux. Ces nouvelles familles sont soumises au dispositif expérimental initial afin de permettre une comparaison intergénérationnelle sur la base d’indicateurs identiques. L’analyse des résultats montre une évolution significative de la plupart des indicateurs sur deux générations. Les parents n’éduquent plus aujourd’hui comme ils éduquaient hier. De plus, les enfants améliorent leur développement et leurs performances scolaires. Néanmoins, malgré l’impact qu’exercent les mutations sociales sur les caractéristiques des parents et des enfants, les familles changent peu leur position les unes par rapport aux autres, sur deux générations. En somme, malgré les transformations de la société, les familles montrent une nette tendance à la reproduction sociale.

Mots clés :

transmission intergénérationnelle, éducation familiale, étude longitudinale, style éducatif, reproduction socioculturelle

Title : The legacy of transmission

Abstract:

Are families different from one generation to the other ? Do parents rear their children as they were reared ? Do children develop in the same way ? The present research is a part an ongoing longitudinal study on a group of families over 35 years. The experimental model adopted from the start of the longitudinal study allows the measurement of different aspects of the family’s environment. Indicators are obtained from the parents and the children. After 35 years, the children concerned by the longitudinal study are now, for the most part, themselves, parents. These new families are examined using the original experimental model to enable intergenerational comparisons using the same variables. The results show a significant change in most of the variables. Today, parents do not bring up their children as they were themselves brought up yesterday. Moreover, children are improving their level of development and their performance at school. However, in spite of the impact of social mutations on parents’ and children’s characteristics, over two generations, families are changing little their place in society relative to other families. In fact in spite of social changes, families show aclear tendency for social reproduction.

Key words :

intergenerational transmission, family education, longitudinal study; educational style, sociocultural
reproduction

Rôles familiaux et professionnels : attitudes et stratégies de conciliation Ce qui se transmet.
Cláudia Andrade et Anne Marie Fontaine

Résumé :

L’extension de la période de la cohabitation avec les parents, associée aux difficultés de l’emploi, a suscité un regain d’intérêt face aux processus de la transmission intergénérationnelle des rôles adultes et de leurs modes de conciliation. Ces rôles sont encore fortement marqués par les critères de genre et si les jeunes partagent des attitudes plus égalitaires que celles de leurs parents, les modèles familiaux se transmettent de génération en génération. L’étude ici présentée prétend vérifier dans quelle mesure les stratégies de conciliation des rôles familiaux et professionnels de jeunes universitaires, garçons et filles, dépendent directement de celles de leurs parents ou indirectement des attitudes plus générales de ceux-ci face à la famille, au travail et aux rôles de genre. Portant sur 101 dyades père – mère – enfant, les résultats permettent de distinguer l’influence du père de celle de la mère tout en tenant compte des variations relatives au genre de l’enfant. Ils confirment la présence d’une transmission intergénérationnelle, directe et indirecte, des attitudes face aux rôles familiaux et professionnels ainsi que des formes privilégiées de conciliation. Le rôle médiateur du genre, tant du parent que de l’enfant, dans les voies adoptées par la transmission, est également mis en exergue.

Mots clés :

Rôles familiaux et professionnels, jeunes adultes, genre, transmission intergénérationnelle, conciliation

Title: Family and occupational roles : attitudes and conciliation strategies. The intergenerational transmission

Abstract:

Children are living with their parents to a later age, associated with difficulties in finding jobs. This phenomenon has given renewed interest to the process of intergenerational transmission of adult roles and forms of conciliation. These roles are still strongly marked by the criteria of gender and, if the younger generation shares more egalitarian attitudes that their parents. Family models are transmitted from one generation to the next. The present study sought to determine the extent to which conciliation strategies of family roles and occupational roles by university students, male and female, depend directly on those of their parents or indirectly on more general attitudes they have towards the family, work and gender roles. With a sample of 101 fathermother- child dyads, the results allowed us to distinguish between the father’s and the mother’s influence while taking the gender of the child into account. They confirm the presence of intergenerational transmission, direct and indirect, of attitudes towards family and occupational roles as well as the preferred forms of conciliation. The mediating role of gender, both the parent’s and the child’s, in the paths of transmission adopted, is also shown in this study.

Key words :

transmission, gender roles, conciliation, family roles, occupational roles, attitudes

Les images de la transmission
Jean Houssaye

Résumé :

Dans le champ de l’éducation, trois images peuvent être dégagées du concept de transmission : la transmission comme passerelle, la transmission comme distance absolue et la transmission comme transgression. La première image suppose un passage dont la traversée reste difficile et périlleuse tant l’apprentissage est incertain et le voyage un appel au dépassement des limites. La deuxième place l’élève dans l’obligation d’accepter la différence absolue qui le sépare du maître comme la condition préalable à tout apprentissage. Latroisième relève d’une perspective pédagogique. Les ruptures nécessaires font la trame de l’histoire de la pédagogie. Elles montrent dans quelle mesure l’apprentissage s’accomplit dans la transgression pour ne pas réduire la transmission à une simple domestication. Ainsi pour faire oeuvre de pédagogie faut-il transmettre en transgressant.

Mots clés :

transmettre, apprendre, pédagogie, histoire de l’éducation, philosophie de l’éducation

Title : The metaphors of knowledge transmission

Abstract:

In the field of education, three metaphors can be used to define the concept of knowledge transmission: knowledge transmission as a footbridge, knowledge transmission as travelling an absolute distance and knowledge transmission as transgression. The first metaphor assumes there is a passage, a crossing that remains difficult and perilous, such that the learning process is blurred and the learning trajectory requires going beyond certain limits. The second metaphor requires the learner to accept the absolute difference that separates him/her from the teacher, as the prerequisite for learning to occur. The third metaphor reflects a pedagogical perspective. The history of pedagogy is nurtured by successive and necessary ruptures or breaks. These breaks show the extent to which the learning process is achieved through transgression, if transmission is to avoid becoming mere domestication. Thus any pedagogical project requires transmission by way of transgression.

Keywords :

transmission of knowledge, learning, pedagogy, history of education, philosophy of education

Autorité, égalité, citoyenneté à l’école : la désorientation normative des familles
populaires et immigrées
Pierre Perier

Résumé :

L’allongement des études et l’enjeu d’acquisition de titres scolaires ont engendré une nouvelle division du travail éducatif entre les familles et l’école. Dans la perspective des parents enquêtés (sous la forme de trente entretiens individuels auprès de familles populaires urbaines dont un tiers issues de l’immigration), la mission d’instruction de l’école implique une socialisation et une formation citoyenne des jeunes générations, selon des normes et des valeurs portées par l’autorité des enseignants et l’idéal éducatif républicain. L’institutionscolaire a pour fonction de garantir une double égalité : celle des droits entre individus et entre les familles, celle des chances entre élèves. Cette attente projetée par les groupes dominés et souffrant de discriminations sociales ou ethniques se heurte à la perméabilité croissante des rapports entre l’école et son environnement d’une part, à l’attention particulière accordée à la personne de l’élève d’autre part.

Mots-clés :

socialisation, familles populaires, normes, égalité, autorité

Title : Authority, equality, citizenship at school : the normative disorientation of lower-income and immigrant origin families

Abstract:

Extending academic studies and the whole issue of educational qualifications have generated a new division of labour in child-training both at home and at school. From the perspective of parents included in this study – involving 30 individual interviews with low-income urban families, a third of whom of immigrant origin – the school’s mission to provide instruction implies socialization and training the younger generation in citizenship, according to the norms and values inculcated by the teachers and the “Republican ideal”, Schools have the function of guaranteeing a dual equality: that of rights between individual and between families, and that of giving equal opportunities to school-children. When this aspiration is projected on dominated groups that also suffer from social and ethnic discrimination, it comes face to face with, firstly, the growing permeability of relations between the school and its environment and, secondly, the particular characteristics of each child attending school.

Key words :

socialization; lower-income families; norms; quality; authority

Accueil conjoint des enfants d’une même fratrie dans le cas de placement : intérêts et limites
Régine Scelles, Ingrid Picon et Clémence Dayan

Résumé :

Cet article rend compte d’une étude prospective portant sur la question du placement conjoint de plusieurs enfants d’une même fratrie, devant être éloignés de leurs parents. Pour saisir les intérêts et les limites de ce placement conjoint, les chercheurs ont rencontré des professionnels travaillant à l’accueil de ces fratries dans le cadre de l’Association « SOS Villages d’Enfants ». Ce travail, reposant sur l’analyse des groupes de paroles, a permis de saisir toute la complexité du lien fraternel, tant dans sa fonction protectrice et étayante, que dans sa fonction déstructurante. Il a également montré la nécessité de mieux évaluer les effets d’un tel accueil conjoint et de déterminer des indicateurs permettant aux professionnels de pouvoir en mesurer l’opportunité ou les risques. Ces conclusions enjoignent à mettre en place une étude fine et systématisée de la situation deplacement conjoint de la fratrie, qui aurait un intérêt tant clinique que théorique.

Mots-clés :

lien fraternel, placement conjoint, protection de l’enfance, fratrie

Title : Joint fostering home of siblings: interest and limitations

Abstract:

This article is a prospective study of the problem of finding a foster home for siblings who have to be taken away from their parents. In order to identify the interest in and limitations of joint placement in the same home, the researchers encountered professionals working with these children for the organisation “SOS Villages d’Enfants”. This study, based on the analysis of focus groups, provides us with a better view of the fraternal ties that exist between siblings, in both its protective-supportive and its more destructive dimensions. The study also shows the need to assess the effects of joint fostering homes more carefully and to determine the indicators that will enable professionals to assess the advantages and the risks of joint fostering. These conclusions require a more finely-tuned and systematic study of placing siblings in the same foster home, which would be of both clinical and theoretical interest.

Key words :

fraternal tie, joint placement of siblings, abuse, siblings.

Volume 21, 2007

Précarités en famille
Coordonné par Geneviève Bergonnier et Chantal Zaouche-Gaudron.
Traumatisme et maltraitance Stress post-traumatique chez les enfants.
et fonctionnement mental de leur mère en contexte de maltraitance.
Carl Lacharité et Louise S. Éthier


Cette étude se penche sur les liens qui existent entre le fonctionnement mental de la mère en regard des relations d’attachement dans sa propre histoire et les symptômes manifestés par l’enfant dénotant la présence d’un stress post-traumatique dans le contexte de situations de négligences graves et de violence physique. L’hypothèse principale est que l’incohérence mentale à l’égard des relations d’attachement chez la mère prédit l’intensité des symptômes de stress post-traumatique observés chez l’enfant négligé ou abusé. L’autre hypothèse est que la sévérité de la conduite parentale dysfonctionnelle reliée aux mauvais traitements constitue un médiateur du lienentre l’incohérence mentale de la mère et les symptômes de stress post-traumatique de l’enfant. L’échantillon est constitué de 47 dyades mère-enfant recrutées à partir d’agences de protection de l’enfance au Québec (Canada). Les enfants sont âgés de 4 à 10 ans. Les instruments de collecte de données sont (dans leur version francophone) : Child Behavior Checklist (symptômes de stress post-traumatique chez l’enfant), Child Abuse Potential Inventory (sévérité des conduites parentales maltraitantes) et Échelle de cohérence de la pensée - Adult Attachment Interview (fonctionnement mental de la mère). Les résultats montrent que les symptômes de stress post-traumatique de l’enfant sont corrélés à l’incohérence de la pensée de la mère. La sévérité des mauvais traitements est un médiateur significatif du lien entre l’incohérence de la pensée à l’égard des relations d’attachement chez la mère et les symptômes de stress post-traumatique chez l’enfant. La discussion explore les retombées pour l’intervention auprès des enfants maltraités et de leur mère.


Mots clés :

Traumatisme ; Maltraitance ; Attachement ; Enfant ; Mère


Title : Traumatism and maltreatment: post-traumatic stress in children and their mothers’ mental functioning in a
context of mistreatment


Abstract:

This paper examines the link between mental functioning of mothers and symptoms of post-traumatic stress of maltreated children. The main hypothesis is that there is a link between indicators of mothers’ coherence of mind related to their attachment to their children and symptoms of post-traumatic stress in maltreated children. A second hypothesis holds that the severity of maltreatment within the dyad mediates this link. The sample is composed of 47 mother-child dyads recruited from Child Protection Agencies in the Province of Quebec (Canada). Children are 4-10 years old. Research instruments are: Child Behavior Checklist (post-traumatic stress – Child), Child Abuse Potential Inventory (severity of maltreatment – Mother) and Coherence of Mind Scale from Adult Attachment Interview (mental functioning – Mother). Results show that children’s symptoms of post-traumatic stress are correlated to mothers’ lack of coherence of mind. Severity of
maltreatment is a mediator of the link between children’s post-traumatic stress and mothers’ lack of coherence of mind. The discussion explores the consequences for intervention with mistreated children and their mothers.


Key words:

Trauma, Mistreatment, Abuse, Battered children, Attachment, Child, Mother.


La reconnaissance de la place des parents
dans les institutions de protection de l’enfance en France
Catherine Sellenet


Certains parents cumulent les difficultés. Ils sont à la fois précaires voire exclus de la sphère du travail et vulnérables dans la sphère familiale, ce dont témoignent les mesures de protection qui touchent leurs enfants. Pour lutter contre le risque de rupture du lien social, de nombreuses interventions mettent aujourd’hui l’accent sur le soutien à la parentalité, la valorisation des compétences parentales, la reconnaissance de la place des parents. Mais qu’appelle-t-on « reconnaissance » et quelles formes prend-elle dans le registre des interventions sur la parentalité ? L’objet de cet article est de présenter une recension des théories de la reconnaissance, de donner les premiers résultats d’une recherche portant sur les formes prises par cette reconnaissance au sein d’une institution de protection de l’enfance en France. Le corpus est constitué de 300 questionnaires référencés par les éducateurs sur les enfants accueillis et de 15 entretiens semi-directifs effectués avec les parents des enfants. Ce corpus interroge les représentations et les pratiques des acteurs et met en lumière les questions de dignité sociale et de stigmatisation. Nos résultats montrent une permanence du décalage entre le discours officiel favorable à la place des parents et des pratiques portant atteinte à leur reconnaissance sociale.


Mots clés :

parentalité, reconnaissance, dignité sociale, stigmatisation, Aide Sociale à l’enfance


Title: The recognition of the place of parents within French child protection institutions


Abstract:

Some parents suffer from an accumulation of difficulties. They can be insecure in their work or even be excluded from working, as well vulnerable within their family, as shown by child protection measures. To counter the risk of breakdown of social bonds, numerous interventions now put the emphasis on supporting parents, enhancing parental skills and recognising the place of parents. But, what lies behind the phrase recognition’ and which forms does it take in the domain of interventions on parenting? The aim of this article is to present an inventory of the theories of recognition and to provide the initial results of a study of the various forms this recognition takes within a child protection institution. The corpus consists of 300 questionnaires completed by educators on the children attending the institution and of 15 semi-structured interviews with the children’s parents. This corpus questions the representations and practices of those involved and sheds light on the issues of social dignity and stigmatisation. Our results show a continued gap between the official position that encourages giving parents a place and practices that undermine their social recognition.

 
Keywords :

parenthood, recognition, social dignity, stigmatisation, social assistance to children


Être mère en situation de précarité économique Étude exploratoire qualitative
Chantal Zaouche-Gaudron, Séverine Euillet, Olivia Troupel-Cremel, et Pauline Jayr


L’objet de cet article est d’analyser des entretiens semi-directifs de mères en situation de précarité socioéconomique.


Il analyse « l’expérience maternelle » au travers de l’enfance des mères, de leur relation conjugale, de leur rôle maternel et du soutien social qu’elles sollicitent. Il rend compte, à partir de ces différentes dimensions, de la façon dont elles exercent et se représentent leur maternité. 18 mères d’enfants âgés de 44 mois en moyenne, en situation biparentale, ont été rencontrées individuellement en entretiens semi-directifs. Trois éléments émergent de l’analyse du discours : prégnance du modèle traditionnel de la maternité, investissementimportant de l’enfant et recherche active de soutien familial et auprès des services sociaux pour pallier à leurs difficultés finan cières.


Mots clés :

mère ; précarité ; recherche qualitative


Title: Being a mother in a situation of financial insecurity. An exploratory qualitative study.


Abstract:

The purpose of this paper is to analyse the results of semi-structured interviews of mothers in a situation of socio-economic uncertainty. It analyses the "maternal experience" through the mothers' childhood, marital relationship, maternal role, and the social support they seek. It assesses the way they represent their maternity on the basis of these different aspects. Eighteen mothers of children (average age 44 months), in a twoparent situation, were seen separately at the time of semi-structured interviews. Three elements emerge from the analysis of their discourse: the significance of the traditional model of maternity, substantial investment for the child and the active search for support from their family and from the social services to resolve their financial difficulties.


Keywords:

mother, maternity, insecurity, financial support, qualitative research


Trajectoires de vie de jeunes pères en contexte de vulnérabilité : le modèle de Belsky (1984) revisité
Annie Devault, Marie-Pierre Milcent, Francine Ouellet, Isabelle Laurin, Marika Jauron et Carl Lacharité


Résumé :

En 1984, Jay Belsky de l’Université d’État de la Pennsylvanie écrivait un article dans la revue Child Development intitulé : « The Determinants of Parenting : A Process Model ». S’inspirant du modèle écologique proposé quelques années plus tôt par Bronfenbrenner (1979), l’article de Belsky identifie un ensemble de facteurs qui influent sur les conduites parentales. Selon cette perspective, l’histoire développementale du parent, sa personnalité, sa relation conjugale, son travail, son réseau de soutien social et les caractéristiques de sonenfant représentent l’ensemble des facteurs qui, en interaction les uns avec les autres, ont un impact sur les com portements parentaux. Vingt ans plus tard, ce modèle est encore utilisé par de nombreux chercheurs qui tentent d’appliquer aux mécanismes sous-jacents à la parentalité une compréhension écologique (Fagan et al, 2003). L’objectif de cet article est d’identifier les facteurs issus du modèle de Belsky qui semblent les plus influents dans l’engagement de jeunes pères en situation de vulnérabilité sociale et économique. L’étude présentée a été menée auprès de 17 pères (19 à 25 ans), rencontrés à deux reprises. Au cours de ces rencontres, des informations au sujet de leurs trajectoires personnelles, coparentales, paternelles et socio-professionnelles ont été amassées. L’analyse de contenu des récits de vie révèle que malgré une histoire personnelle marquée par les ruptures et l’instabilité, une majorité de pères gardent contact avec leurs enfants même suite à une séparation maritale. La qualité des relations entretenues avec l’ex-conjointe ainsi qu’avec la famille d’origine (père et mère) semble particulièrement importante dans le maintien de cet engagement.


Mots-clés :

père ; engagement paternel ; vulnérabilité ; pauvreté.


Title: Young fathers’ life trajectories in the context of vulnerability: Belsky’s model (1984) revisited


Abstract:

Inspired by the earlier ecological model developed by Bronfenbrenner (1979), Belsky (1984) identified several interacting dimensions that influence on parental conduct: developmental history, personality, marital relations, work, social network and child characteristics. Twenty years later, this model is still used by researchers who apply an ecological perspective on parenting (e.g., Fagan et al., 2003). The aim of this article is to identity the dimensions in Belsky’s model that apply to the lives of young economically and socially vulnerable fathers. Seventeen fathers (19-25 years old) participated in the study. Two semi-structured interviews were conducted asking these fathers about their personal history, their coparental trajectory, their professional trajectory and about fatherhood. Content analysis revealed that despite an unstable and difficult personal history, the majority of fathers stay in contact with their children, even after a marital separation. The quality of the relationship and the support received from the mother of their children seems to have an important impact on father involvement.


Keywords:

young fathers, father, paternal involvement, vulnerability, poverty


Comment l’enfant influence-t-il ses parents et quels sont les liens avec ses difficultés
émotionnelles et comportementales ?
Fabrice Brodard et Michaël Reicherts


La capacité d’influence interpersonnelle, en particulier dans la relation parent-enfant, revêt une grande importance pour le développement et le bien-être de l’enfant. Dans cette étude, nous avons évalué cette capacité chez des enfants de scolarité primaire (N = 277) à l’aide d’une version informatisée et sonorisée du QIEP (« Questionnaire d’Influence Enfant-Parent » de Reicherts & Pauls, 2004), un questionnaire situation-réponse utilisé pour repérer les stratégies d’influence préférentielles de l’enfant sur ses parents. Le but était principalement d’analyser les relations avec une évaluation externe de ces enfants réalisée par les parents. Les analyses de régressions multiples ont mis en évidence des associations entre les conduites d’influence problématiques choisies par l’enfant et les problèmes relevés par les parents, surtout les symptômes d’hyperactivité et les difficultés comportementales. Les implications cliniques de ces résultats, notamment pour le développement de programmes de prévention, sont présentées.


Mots-clés :

Relation parent-enfant ; interactions ; auto-évaluation ; questionnaire ; famille ; trouble du comportement ; santé mentale ; validation-test


Les interventions socio-éducatives : comment les définir ?
Dominique Fablet


Résumé :

Parmi la très grande diversité d’interventions sociales en direction des familles, il est possible de différencier en les spécifiant celles qui se centrent avant tout sur les aspects éducatifs. En prenant appui sur une note de synthèse pour l’Habilitation à diriger des recherches, il s’agit de dégager de façon synthétique les caractéristiques de dispositifs et pratiques socio-éducatifs développés par de nombreux professionnels en France et de repérer les principales évolutions depuis une trentaine d’années.


Mots-clés :

éducation familiale, interventions socio-éducatives, suppléance familiale, parentalité.


Titre: Child-training interventions: how should they be defined ?


Abstract:

There are many different forms of social intervention directed towards families. They can be differentiated by those that focus primarily on aspects of child-training. Based on a briefing note “Instructions for directing research”, this article systematically compares the characteristics of the different social-educational models and practices developed by numerous professionals in France and identifies the principle trends that have emerged over approximately the last three decades.


Keywords :

family education, child-training, socio-educational intervention, parenthood, family communication