Volume 20, 2006

Recherches et interventions
Pratiques éducatives parentales : comparaison France, Japon et Chine
Jian hua Hé

Résumé :

Dans cette recherche, nous avons comparé les différences et les similitudes dans les pratiques éducatives parentales au sein de trois pays différents : la France, le Japon et la Chine. Quatre styles de pratiques éducatives parentales ont été prises en compte : le contrôle parental, l’expression de l’affection, le conflit parentsenfants et l’encouragement à l’autonomie de l’enfant. Notre recherche a été effectuée à l’aide d’un questionnaire distribué aux parents dans les écoles primaires. Trois groupes culturels de 271 parents d’enfants entre 7 et 11 ans sont concernés par cette enquête : 100 Français vivant en France, 71 Japonais vivant au Japon et 100 Chinois vivant en Chine. Deux constats s’imposent : d’une part, la diversité des styles de pratiques éducatives parentales selon la culture et la société à laquelle les parents appartiennent, d’autre part, des similitudes entre les trois groupes culturels étudiés.

Mots clefs :

pratiques éducatives parentales ; comparaison inter-culturelle ; France ; Japon ; Chine

Title: Child-rearing practices between France, Japon and China

Abstract:

This study compares the differences and similarities in the 4 styles of child-rearing practices: parental control, expression of affection, parent-child conflict, and encouragement of independence in three societies: France, Japan and China. The parents were asked to respond to a questionnaire about parenting which was distributed and collected by the head-master of primary school. Subjects in this study were 271 parents in total: 100 French, 71 Japanese and 100 Chinese parents of 9 to 11 year-old children enrolled in primary school in France, Japan and China. Both culture-general and culture-specific aspects of parental attitudes and child-rearing practices emerged. The findings of this study indicated cultural variations in child-rearing attitudes and practices among French, Japanese and Chinese parents. However, some cross-cultural similarities were also noted.

Keywords :

Child-rearing practices ; cross-cultural comparison ; France ; Japan ; China

Attachement et traitement des adolescents dans des centres résidentiels de soins
Barbara Ongari

Résumé :

Cette contribution porte sur l’analyse des styles relationnels et des représentations mentales des relations chez des adolescents de milieux familiaux très problématiques et qui ont été confiés à des communautés résidentielles. Dans la perspective théorique de l’attachement et de ses implications thérapeutiques, le but de la recherche était de vérifier longitudinalement si le fait d’être soignés par des éducateurs « sécures » peut modifier l’insécurité et la désorganisation de leurs « Modèles Opérants Internes » des jeunes au regard de l’attachement. Les résultats obtenus ne vérifient qu’en partie l’hypothèse. Même si on a pu trouver une certaine amélioration dans la cohérence d’esprit chez les adolescents, ceux-ci continuent à se montrer désengagés et dévalorisants au niveau des interactions quotidiennes. De plus, les éducateurs ne peuvent pas être considérés au sens strict comme figures d’attachement, en raison du fonctionnement institutionnel qui remet en cause la stabilité et la continuitéde leur présence.

Mots-clés :

adolescents ; figures d’attachement ; attachement

Title: Attachment and care of adolescents living in residential communities

Abstract:

The present study is aimed at analyzing the quality of the relationships with educators, as well as the attachment mental representations among adolescents living within residential communities and coming from disrupted families. Based on attachment theories and their therapeutic applications, this longitudinal assessment tried to cross-check the hypothesis that being cared by secure educators could improve the insecurity and the disorganization of adolescents’ Internal Working Models of attachment. Our results, as the sample is a restricted one, only partially confirmed our hypothesis. Even if the adolescents’ state of mind toward attachment appeared improved, their daily interactions with the educators were still disengaged and devaluating. Moreover, the educators could not really be considered as attachment figures, due to the fact that the institutional organization doesn’t allow them to vouch for the continuity and stability of their presence.

Keywords :

attachment ; adolescents ; residential communities

La collaboration lors d’un placement en famille d’accueil : une étude sur les
interactions entre les adultes qui prennent soin d’un enfant placé.
Marie-Andrée Poirier, Claire Chamberland et Harriet Ward

Résumé :

La collaboration entre les adultes qui prennent soin d’un enfant placé en famille d’accueil est essentielle. Mais fait-elle réellement partie des pratiques quotidiennes des parents, des parents d’accueil et des intervenants ? Dans cet article, nous présentons les résultats d’une recherche qualitative dont l’objectif est de comprendre la collaboration entre les différents adultes qui entourent un enfant placé en famille d’accueil en explorant, à l’aide d’un cadre théorique éco-systémique, la perception de leurs interactions. Il s’agit d’une étude réalisée au Québec et en Angleterre. L’analyse du matériel recueilli permet d’identifier différents scénarios d’interactions entre les acteurs. On observe trois scénarios de non-collaboration caractérisés soit par une absence de contacts entre les membres du système (‘chacun pour soi’), soit par une absence de réciprocité dans les interactions (‘sens unique’) ou encore par des enjeux importants de pouvoir (‘conflit’). En contre-partie, dans les scénarios ‘d’inclusivité’, les acteurs échangent régulièrement, les interactions sont plus réciproques et les partenaires s’influencent mutuellement. Dans les pages qui suivent, nous décrirons la nature des interactions propres à ces différents scénarios et leur incidence sur le degré de collaboration entre les acteurs.

Mots clés :

enfant, famille d’accueil, système de placement, collaboration.

Marie-Andrée Poirier , Claire Chamberland, Harriet Ward

Title: Collaboration in family foster care. A study on the interactions between the adults who take care of a foster child.

Abstract :

Collaboration between the adults who take care of a foster child is essential. But, is collaboration actually included in the daily practice of parents, foster parents, and caseworkers? In this article, we will present the outcome of a qualitative study who took place in Québec and in England. It aims at understanding collaboration between the adults in the foster child’s environment by exploring, with the help of the eco-systemic theoretical framework, the perceptions of their interactions. The data analysis allows us to identify different interaction scenarios between the actors. We observe three non-collaboration scenarios that are characterized by either an absence of contacts between the members of the system (EVERYBODY FOR THEMSELVES), an absence of reciprocity in the interactions (ONE-WAY) or by power games.(CONFLICT). On the opposite, in the INCLUSIVE scenario, the actors exchange regularly, the interactions are more mutual and the partners influence each another. In the following pages, we will describe the nature of the different interaction scenarios and their incidence on the level of collaboration between the actors.

Key Words :

child ; foster family ; foster care system ; partnership.

Un dispositif de sensibilisation parentale dans un musée scientifique
Rodica Ailincai et Annick Weil-Barrais

Résumé :

A partir de la prise en considération de l’importance du rôle des parents accompagnant leurs enfants (3-5 ans) dans la découverte d’une exposition interactive à caractère scientifique et technique, la recherche propose : (1) la conception d’un dispositif de Sensibilisation Parentale (DSP) - et notamment d’un film, support de débats et de témoignages de la part des parents qui vise surtout une prise de conscience de la part du parent des liens entre sa conduite et celle de l’enfant ; (2) une évaluation du DSP. L’étude a été réalisée dans l’exposition des « 3/5 ans » de la Cité des Enfants, à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris en direction des parents intéressés par une « visite pédagogique » de l’exposition. Au total, 7 dyades parent-enfant ont été observées et leurs échanges transcrits et analysés en référence à différents modèles (actes tutoriels, pragmatique conversationnelle et actes de distanciation parentale). L’hypothèse selon laquelle une action de sensibilisation préalable des parents à leur rôle de tuteur a un impact sur la manière dont ils accompagnent leur enfant se trouve confirmée. Les analyses montrent en effet une évolution marquée et très individualisée entre leur première visite et leur seconde visite au musée, après que les parents ont été impliqués dans le DSP. Ces données sont discutées dans le contexte des études sur l’éducation parentale.

Mots-clés :

éducation parentale - musée scientifique - interactions parent/enfant- jeunes enfants

Rodica Alincai, Annick Weil-Barrais
Title: Raising parents’ awareness of their guiding role for their children in a museum of science and technology

Abstract :

Taking into account the importance of the role of parents in accompanying their children (3-5 years old) through the discovery of an interactive scientific and technical exhibition, this research offers : 1° the elaboration of a Parents Training Scheme (PTS) - aimed mainly at changing parents’ attitudes towards their children, including a film to stimulate discussion and experience sharing among parents ; 2° an evaluation of the PTS. The study was conducted with parents interested in a “pedagogical visit” of the “3-5 years old” exhibition at the Cité des enfants (“Children’s corner”) of the Cité des Sciences et de l’Industrie (Paris). A total of 7 parentchild dyads were observed and their spoken exchanges transcribed and analysed in reference to different models (tutorial acts, conversational pragmatics, and parents’ distancing acts). The hypothesis suggesting that previous awareness of their role as tutor modifies the way parents accompany their children is verified. Analyses show a sharp and individualised evolution from their first visit to the museum to their second one after the PTS. These data are discussed in relation to previous studies on parent training.

Key-words:

parent training ; science museum ; learning ; parent /child interaction

La préparation scolaire des enfants issus de familles ayant un faible revenu :
Exploration de pistes d’action
Marie-Eve Pelletier, Sylvie Tétreault, Daniel Turcotte et Francine Ferland

Résumé :

Lors de l’entrée à l’école, étape significative pour l’intégration de l’enfant dans la société, le degré de développement d’habiletés préalables constitue un élément prédictif du succès scolaire futur. Or, certains enfants, issus de familles à faible revenu, ne maîtrisent pas suffisamment ces préalables et sont plus à risque d’éprouver des troubles d’apprentissage. De même, il arrive que le contexte de précarité économique affecte leur jeu et leurs interactions avec leurs parents, deux déterminants majeurs de la préparation scolaire. Afin d’identifier des pistes d’action prometteuses pour favoriser la préparation scolaire chez ces enfants, ce texte définit d’abord la notion de préalable scolaire et propose une catégorisation des habiletés sollicitées lors de l’entrée à l’école. Par la suite, sept programmes d’intervention préscolaires sont présentés et analysés. L’intérêt de l’implication de l’ergothérapeute dans de tels programmes est abordé. Ce professionnel possède les compétences nécessaires pour encourager des interactions parent-enfant positives et promouvoir le jeu dans le quotidien des familles ; il pourrait donc offrir une approche d’intervention se distinguant de celle des autres acteurs impliqués dans les programmes qui visent le développement des préalables scolaires.

Mots-clés :

préalables scolaires, familles ayant un faible revenu, interactions ludiques, programmes
d’intervention, ergothérapie

Title : School preparation of children from low-income families : Exploration of intervention strategies

Abstract:

School beginning is a very important step for the integration of a child in the society. As they enter on school, the extent to which children had acquired some prerequisite skills represents a predictive element of their school success in the years to come. Some children from low-income families show more difficulties regarding the learning of kindergarten critical skills. They are more at risk of having learning disorders. Sometimes, child’s play and parent-child interactions, which are both key-elements of school preparation, are altered by the context of economic precariousness. In order to identify promising intervention strategies to facilitate school preparation for those children, this text starts by defining the notion of school prerequisite skill and by suggesting a categorization for kindergarten critical skills. In addition, seven preschool intervention programs are described and analysed. Pertinence of occupational therapist’s role in such programs is discussed. This professional can foster positive parent-child interactions and promote play in families’ daily living; thus, he could offer a different intervention approach than other actors implicated in preschool programs.

Key-words :

school prerequisite skills ; low-income families ; play interactions ; intervention programs ; occupational therapy

Volume 19, 2006

Aspects interculturels du fonctionnement relationnel et familial
Anne-Marie Fontaine et Meinrad Perrez
Perspectives psychologiques de la recherche sur les liens entre vie familiale et vie professionnelle
Klaus A. Schneewind et Mélanie Kupsch

Résumé :

Le présent article offre un aperçu d’une recherche psychologique sur les rapports entre la vie familiale et la vie professionnelle en mettant l’accent sur des familles à double revenu. Au cours des dernières décennies, la recherche dans ce domaine a été dominée par le paradigme des relations déficitaires qui vise essentiellement des antécédents négatifs ou liés au stress, des variables intermédiaires exerçant une influence sur les résultats, au niveau individuel, familial et professionnel. Au cours des dernières années, une vue plus holistique a été adoptée. Cette perspective inclut des aspects positifs dans la recherche sur les relations famille-travail (par exemple, des ressources personnelles ou des stratégies d’adaptation constructives). En outre, des technologies d’évaluation et des stratégies d’analyse des données nouvelles permettent une étude systématique plus fine des interactions entre vie familiale et vie professionnelle. Appuyé sur ces développements théoriques et méthodologiques, un cadre conceptuel est proposé qui peut servir de base pour des recherches futures qui prennent en compte les études internationales et interculturelles.

Mots-clés :

relations famille-travail, stress familial, modèle conceptuel

Title: Psychological research on work-family life.

Abstract :

The present article provides an overview of psychological research on work-family life with an emphasis on dual-earner families. In the last decades, research in this field has been dominated by a deficitoriented paradigm focusing mostly on stressful or negative antecedent, mediating and moderating variables with respect to specific outcomes at the individual, family or work level. In recent years, a more comprehensive view has been adopted to include also facilitative and positive aspects in work-family research (e.g., positive workfamily spill over effects, resourceful personality dispositions, constructive adaptive strategies). Moreover, new assessment technologies and data-analytic strategies allow for a more fine-grained systemic analysis of workfamily interactions. Based on these conceptual and methodological developments we propose an integrative conceptual framework that might serve as a useful platform for future research on the interdependencies of work and family life including international and cross-cultural studies.

Key-words :

work-family relations, family’s stress, platform for research

Valeurs de jeunes couples à double revenu. Comparaison interculturelle en Europe.
Anne Marie Fontaine, Claudia Andrade, Marisa Matias, Jorge Gato et Marina Mendonça

Résumé :

L’activité professionnelle de la femme a entraîné de nouvelles exigences au sein de la famille. Concilier les rôles familiaux et professionnels, par exemple, devient un problème plus sensible. Toutefois, pour définir ce qui est acceptable et souhaitable, les couples se réfèrent aux valeurs véhiculées par la société dans laquelle ils vivent, qui elles-mêmes influenceront les rôles et la répartition des tâches au sein de la famille. L’étude présentée ici examine les valeurs partagées par de jeunes couples européens ayant des enfants en bas âge. Elle compare l’adhésion à certaines valeurs culturelles de couples de neuf pays différents : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse. Ces pays se distinguent les uns des autres quant au style de valeurs culturelles dominant – égalitaire ou conservateur – et quant à l’homogénéité de l’adhésion des couples à ces styles culturels. Les couples suisses, allemands et hollandais partagent des styles culturels plus égalitaires, alors que les italiens et les portugais sont plus conservateurs. Les valeurs culturelles partagées par les couples de ces pays sont plus homogènes que celles des couples belges, français, finlandais ou autrichiens. L’analyse de certains facteurs sociaux aide à mieuxcomprendre ces différences.

Mots-clés :

relations famille-travail, valeurs culturelles, styles culturels, interculturel, traditionalisme, individualisme.

Title : Values shared by working couples. An intercultural comparison in Europe.

Abstract :

Women’s professional role has brought new demands for the family life. The balance of family and professional roles is a salient field revealing what is acceptable or desired for each role. For this, the couples take into account social values and their influence in the distribution of roles and in the share of family tasks. The present study aims to analyse the values shared by young couples with toddlers by comparing the adherence to  ultural values in 9 different countries: Germany, Austria, Belgium, Finland, France, Italy, The Netherlands, Portugal and Switzerland. The country comparison showed differences according to the dominant styles - egalitarian or conservatism - as well as in the homogeneity of the adherence to the cultural values by the couples. Most of the Swiss, German and Dutch couples hold egalitarian values while most of the Italian and Portuguese couples hold conservative values. The cultural values shared by the couples in these countries are more homogeneous than those shared by the Belgium, French, Finnish and Austrian couples.

Key-words :

work-family relations, cultural values, cultural styles, intercultural, traditionalism, individualism.

La punition corporelle des enfants en Suisse et en Russie
Dominik Schoebi, Bernard Plancherel , Mikhail Tchumakov et Meinrad Perrez

Résumé :

Cette recherche porte sur des mécanismes psychologiques conçus comme universels et favorisant l'utilisation de la punition corporelle envers les enfants au travers de deux cultures. Ces mécanismes comprennent des facteurs comme le stress situationnel et chronique, des normes peu tolérantes envers le comportement de l'enfant ou une position de refus vis-à-vis des actes punitifs. Les analyses s'appuient sur l'étude de deux échantillons, l'un suisse (1087 familles) et l'autre russe de la région de Kourgan (502 familles). Concernant la fréquence de la punition, on a pu mettre en évidence une différence entre l'échantillon russe et l'échantillon suisse. Ainsi, les parents russes disent infliger plus fréquemment des punitions corporelles à leurs enfants si on leur demande directement d’en estimer la fréquence. Cependant, cette différence doit être relativisée car il n'y a pas de différences significatives entre les échantillons si la fréquence est estimée sur la base des délais depuis la dernière punition corporelle. De même si l’on se réfère aux relations entre la punition physique et les facteurs qui favorisent ce type de comportement, on trouve une assez grande ressemblance entre les deux échantillons. Quant au stress à la fois émotionnel et dans la vie quotidienne, on a pu constater qu’il étaitcorrélé à l'intolérance et à la désirabilité sociale aussi bien dans l'échantillon russe que dans l'échantillon suisse.

Mots-clés :

punition corporelle, désirabilité sociale, interculturel, Suisse, Russie

Title : Corporal punishment of children in Swizerland and in Russia.

Abstract :

This study investigates psychological mechanisms behind the corporal punishment of children, considered as universal in two samples with different cultural backgrounds. The proposed mechanisms include factors such as stressful circumstances, norms of relative intolerance toward children's noncompliant behaviour as well as a repressive attitude toward reconsidering the punitive behaviour. The analyses are based on two samples, with 1087 families from Switzerland and 502 families of the area of Kourgan, Russia. The results show differences in the overall frequency of corporal punishment between the samples, with Russian families using more corporal acts of punishment if asked directly. However, if corporal punishment is assessed indirectly, no differences between Swiss and Russian families result. Moreover, if associations between the use of corporal punishment and facilitating factors are examined, we find strikingly similar patterns in the two samples.

Key-words :

corporal punishment, social desirability, intercultural, Switzerland, Russia

Connaissance et assignation de stéréotypes de genre dans une population scolaire de préadolescents et pré-adolescentes de divers groupes ethnolinguistiques montréalais
Marie Louise Lefebvre et Frédéric Legault

Résumé :

Une recherche exploratoire en milieu scolaire montréalais pluriethnique auprès de pré-adolescent(e)s de divers groupes, migrants et non migrants, vise à tester l’hypothèse suivante : la perception des femmes et des hommes et de leurs tâches et rôles respectifs varie selon l'origine ethnique et le sexe, introduisant des biais dans la lecture des situations et amenant ainsi des actions et réactions différentes. Les résultats d’un test d'identification des stéréotypes masculins et féminins et d’un scénario d'attribution de tâches sexuées sont analysés à partir d’une double perspective de genre et de groupe ethnolinguistique (dual status). Ils démontrent, dans les classes pluriethniques observées, l’existence d’un sexisme dont les manifestations ne peuvent être attribuées globalement à un sexe en particulier ou à un groupe ethnolinguistique spécifique : toutes les données convergent plutôt vers la nécessité de tenir compte à la fois du genre et du groupe ethnique d'appartenance, pour dresser un portrait cohérent des formes, des manifestations, des enjeux et de l'impact de cette problématique sur le climat de la classe et sur la réussite socio-scolaire des élèves, migrants et non-migrants.

Mots-clés :

stéréotypes de genre, sexisme, migrants, classes pluriethniques, préadolescents

Title: Beliefs of pre-teen students about stereotypes on gender in Montreal

Abstract :

As primary school teachers do see the lack of consensus on gender roles and tasks in multicultural classrooms as an obstacle to mutual understanding and fruitful interactions, pre-teen students (aged 10 to 12), from diverse ethno linguistic backgrounds, were tested, in Montreal multicultural schools, on their beliefs about women and men stereotypes definitions, roles and tasks. This gender issue was first analyzed for boys and girls, then by ethno linguistic majority or minority status, last by both variables, thus integrating perspectives on Dual Status. Results show that attending only to one issue, sex or ethnic groups, oversimplifies analysis such that both should be used to examine all the impacts of sexism on school integration and academic success of students, immigrants and natives, in multicultural schools.

Key-words :

stereotypes on gender, sexism, migration, multi-ethnical classes, pre-teen students.

Les couleurs de l’amour chez les différents groupes ethnoculturels au Portugal
Félix Neto et Maria da Conceição Pinto

Résumé :

Notre propos dans cette étude est de comparer les attitudes sur l’amour entre des adolescents portugais autochtones et des adolescents originaires des PALOP (pays africains dont la langue officielle est le portugais) qui résident au Portugal. Cinq pays PALOP ont été considérés : Angola, Cap Vert, Guinée-Bissau, Mozambique et S. Tomé e Prince. Globalement, les résultats indiquent de grandes similitudes dans les styles d’amour selon les groupes ethnoculturels. Ils ne mettent pas en évidence des différences significatives entre les adolescents portugais et les adolescents originaires des PALOP dans les styles d’amour qui impliquent des règles sociales et révèlent une plus basse tonalité émotionnelle. Nous ne nous attendions pas à trouver des différences significatives entre les adolescents portugais et les adolescents originaires des PALOP dans les styles d’amour qui impliquent une plus vaste tonalité émotionnelle. Les résultats de cette étude vont dans ce sens. Par ailleurs, les adolescents apparaissent plus ludiques et agapiques que les adolescentes. L’importance d’étudier l’amour du point de vue interculturel est discutée.

Mots-clefs:

culture, genre, groupes ethnoculturels, Portugal, styles d’amour.

Abstract:

The purpose of this study is to compare love attitudes among adolescents from Portugal and adolescents from the so called PALOP (African countries whose official language is Portuguese) living in Portugal. There are five PALOP countries: Angola, Cabo Verde, Guinea-Bissau, Mozambique, and S. Tomé e Príncipe. The general frame emerging from the results of this study shows that there are many similarities in love styles depending on ethnocultural groups. Results do not indicate significant differences between Portuguese adolescents and PALOP adolescents concerning love styles involving social rules and revealing a lower emotional tone. Therefore, our first hypothesis was not confirmed. However, the second and third hypotheses were confirmed by data. We did not expect to find significant differences between Portuguese adolescents and PALOP adolescents in love styles with a larger emotional tone. Results from this study confirm this. Male adolescents in this study were more player and agapic than female adolescents. We discuss the importance of the study of love in the intercultural point of view.

Key-words :

culture, ethnocultural groups, gender, love styles, Portugal